Saint-Germain-en-Live

Infos hyper-locales sur Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Archive for the ‘Initiatives’ Category

Ouverture des bars: un débitant de boissons saint-germanois veut mettre les pendules à l’heure

leave a comment »

 Un débitant de boissons saint-germanois lance une pétition contre un nouvel arrêté municipal restreignant les horaires d’ouverture des établissements débits de boissons à consommer sur place.

 Le couperet est tombé le 22 mai dernier pour les débitants de boissons saint-germanois. C’est à cette date qu’un nouvel arrêté municipal relatif aux heures d’ouverture et de fermeture des débits de boissons locaux est entré en vigueur. L’arrêté en question fixe à 1 h du matin la fermeture des établissements débits saint-germanois – à l’exception des jours de fête – annulant ainsi un arrêté préfectoral de décembre 2008 jugé plus favorable par les débitants car il autorisait les bars à fermer leurs portes à 2 h du matin. Du coup, ça gronde derrière les comptoirs. « Fermer à 1 h ne change absolument rien: le problème de l’alcoolisme des jeunes n’est pas résolu. Ils acheteront des packs de bière et iront boire chez eux ou dans la rue « , affirme Arnaud Bertrand, propriétaire de Kas’Bar, le bar à tapas/ restaurant/ karaoké de la rue Alexandre Dumas (1bis rue Alexandre Dumas, 01 39 21 03 88),  dit-il, « l’arrêté nous pénalise mais n’arrange rien. »

La réglementation relative aux horaires d’ouverture est relativement stricte dans notre ville  préférée par rapport à d’autres communes yvelinoises. Avant ce nouvel arrêté, la municipalité, soucieuse d’éviter les plaintes de tapage nocturne et autres problèmes liées à des soirées un peu trop arrosées, conditionnait déjà à une autorisation en mairie l’ouverture après 1h du matin des débits de boissons à consommer sur place (bars, restos…). L’arrêté préfectoral de décembre 2008, entré en vigueur en mars 2009, mettait un terme à cette situation en autorisant tous les établissements à rester ouvert de 5 à 2 h du matin. Mais la joie des débitants n’est que de courte durée. En mai dernier, l’arrêté municipal tombe donc: désormais tous les établissements sans exception devront fermer boutique à 1 h du matin. La fête est finie.

Arnaud Bertrand, patron de Kas'Bar, lance une pétition pour que les débits de boissons saint-germanois restent ouverts jusqu'à 2h du matin

Arnaud Bertrand, patron de Kas'Bar, lance une pétition pour que les débits de boissons saint-germanois restent ouverts jusqu'à 2h du matin

Pour Arnaud Bertrand, arrivé à Saint-Germain-en-Laye il y a trois ans et demi pour ouvrir Kas’Bar, c’est la goutte de Kro qui fait déborder la pinte. Le mois dernier, il  décide de lancer une pétition appelant le Maire de Saint-Germain-en-Laye Emmanuel Lamy à proceder à l’abrogation du vilain arrêté. 

Pour que Saint Germain-en-Laye reste un lieu de vie et ne devienne pas une cité-dortoir, nous vous demandons de ne pas prendre d’arrêté municipal restreignant davantage l’horaire de fermeture des débits de boissons saint-germanois », pouvait-on lire sur le document, publié sur le site de pétitions Mesopinions.com .

Car pour la patron de Kas’Bar et les autres, rester ouvert une heure supplementaire fait toute la difference, surtout en période de crise économique. « Je perds une clientèle importante en fermant à 1h (…) Ouvrir jusqu’à 2h nous apporterait 10% à 30% de chiffre d’affaire en plus sur une soirée », assure-t-il. Et de pointer une situation de « concurrence déloyale » entre les débits de boisson du département: « A Versailles, Marly, Maison-Laffite et Louveciennes, on peut rester ouvert jusqu’à deux heures du matin, souligne-t-il. C’est déjà difficile de faire prendre conscience aux gens qu’il y a des bars qui bougent à Saint-Germain. Si en plus on dit à nos clients qu’on ferme à 1h, c’est fini. Ils iront à Maison-Laffitte. »

« Minorités tapageuses »

Ce père de famille minimise les plaintes de tapage les jugeant parfois exagérées et affirmant qu’elles peuvent être résolues par la mise aux normes des établissements (installation de murs anti-bruit par exemple) ou encore l’adoption d’une charte de bonne conduite visant à limiter les troubles à la tranquilité publique pouvant naître dans l’enceinte des bars.

L'arrêté municipal rélglementant l'heure d'ouverture et de fermeture des débits de boissons à consommer sur place

L'arrêté municipal réglementant l'heure d'ouverture et de fermeture des débits de boissons à consommer sur place

 

Arnaud Bertrand se défend de vouloir aller à la confrontation avec la Mairie et assure vouloir agir pour « fortifier encore le tissu économique de la ville, et sa qualité de vie »: « Notre démarche ne sera pas aggressive. Nous ne voulons absolument pas taper sur le Maire et les élus. Nous voulons montrer qu’il y a des minorités tapageuses qui sont toujours les mêmes, qui gueulent quand on fait quoi que ce soit (…) J’ai envie de faire entendre les patrons de bars, les habitants de saint-germain qui veulent que nous restions ouverts plus longtemps, et les habitants des communes voisines qui viennent à Saint-Germain le soir ».

Au 17 juin, il pouvait s’enorgueillir d’avoir recueilli quelques 150 signatures, des clients mais aussi d’autres débitants de boissons saint-germanois. Encore trop peu, martèle-t-il. « Je veux un millier de signatures », lance-t-il, avant de se présenter devant M. le Maire. Une version papier est disponible dans les locaux de Kas’Bar.

Pour lire et signer la pétition d’Arnaud Bertrand adressée à Emmanuel Lamy, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

« La solitude n’a pas disparu de Saint-Germain-en-Laye »

leave a comment »

Les aides ponctuelles d’Eglise en ville reprennent. Lentement.

Loneliness by jutax.

Il n’y a pas que dans le foot que les reprises sont difficiles à Saint-Germain-en-Laye. Resuscitées par Eglise en ville, le service des paroisses de SGEL proposant des activités et des offres d’entraide pour développer les rencontres, les « aides ponctuelles d’Eglise » ont du mal à décoller. Seule une demande a été formulée depuis leur reprise le mois dernier. Saleté d’auto-censure: « Il y a une peur de déranger, » analyse le responsable d’Eglise en ville. « Donc les personnes seules ne se manifestent pas. »

Assurées par une armée de bénévoles qui quadrillent la ville, ces aides visent à offrir un dépannage ponctuel et gratuit aux personnes seules et/ou fragiles: ramassage du courrier, courses, réparations, visites… Bref, des coups de pouce solidaires, ni plus ni moins. « Nous ne voulons pas remplacer le plombier ou l’électricien, » précise-t-on a Eglise en ville. « Un jour, une personne nous a demandé de refaire son système électrique. Nous avons refusé. » Au risque de plombier l’ambiance…

Les aides ponctuelles ont connu à leur création il y a six ans un départ en trombe. « Nous avions 15-20 demandes par mois et nous aidions à  peu près 150 personnes, essentiellement des retraités, » se souvient un autre responsable.

Mais l’an dernier, l’euphorie retombe, et les aides sont suspendues. Jusqu’au mois dernier, lorsque la paroisse croit dénoter un frémissement. 

La reprise timide d’avril veut-elle tout simplement dire que la solitude a disparu de notre ville préférée? « Niet » s’empressent de préciser Eglise en ville, citant notamment l’importante population de veuves à Saint-Germain. « Il est très difficile de  faire sortir les personnes seules de leur solitude. Aujourd’hui, il faut dire qu’on est débordé, on n’ose pas dire qu’on est seul… C’est ça le style de la société, » analyse le responsable d’Eglise en ville.

Espérons que ce post leur apportera une aide plus que ponctuelle.

Rectificatif: Eglise en ville précise qu’elle n’a pas aidé 150 personnes contrairement à ce qui a été indiqué dans le post. 150 est en réalité le nombre approx. d’aidants que comptait Eglise en ville au lancement de ses aides ponctuelles.

Pour bénéficier d’une aide ponctuelle ou devenir volontaire: 01 34 51 99 11 (standard des paroisses) ou Cour du presbytère, à gauche de l’église

Rappel: Eglise en ville souhaite promouvoir la Fête des Voisins en organisant un dîner-buffet convivial dans la cour du Presbytère, le mardi 26 mai à partir de 19h30. Merci d’apporter votre contribution pour garnir le buffet.

Written by buisson28

mai 16, 2009 at 23:56