Saint-Germain-en-Live

Infos hyper-locales sur Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Archive for avril 2009

Sportifs français des paradis fiscaux: acte II

leave a comment »

Emmanuel Fruchard, conseiller municipal PS, envoie une nouvelle lettre à Bachelot au sujet des joueurs de tennis français résidant dans des paradis fiscaux.

Gilles Simon, en coupe Davis (crédit: DDM)

Gilles Simon, en coupe Davis (crédit: DDM)

L’échange de courrier continue entre le sécrétariat d’Etat aux Sports et le conseiller municipal saint-germanois Emmanuel Fruchard (PS). Lettres d’amour? Que nenni. La correspondance porte sur la situation des sportifs français dispensés de payer des impôts directs en France au motif qu’ils résident dans des paradis fiscaux, après avoir pourtant bénéficié pendant leur formation des infrastructures et des aides de l’Etat.

Résumé d’une partie engagée…

La montée au filet: Dans une première lettre, publiée sur le site d’information Rue89 fin mars et relayée sur Saint-Germain-en-Live (voir post du 28 mars « Sportifs français des paradis fiscaux: un conseiller municipal en appelle à Bachelot), Fruchard appelait la Ministre des Sports Roselyne Bachelot à se saisir du problème.

La tentative de lob: Dans un courrier daté le 6 avril, l’entourage de Bernard Laporte, secrétaire d’Etat aux Sports, répondait de façon pour le moins laconique aux injonctions du conseiller municipal socialiste:image_reponse_de_r_bachelot

Incompréhension d’Emmanuel Fruchard:

« La réponse est très courte et ne reflète absolument aucun changement de position par rapport à celle que j’avais reçue de Jean-François Lamour en 2005, » écrit-il dans un email à Saint-Germain-en-Live. « J’ai contacté à plusieurs reprises le ministère par téléphone pour m’assurer que cette réponse n’était pas le fruit d’une erreur, ce qui m’a été confirmé cette semaine. »

Le smatch? Le 24 avril, le conseiller municipal a donc envoyé une nouvelle lettre au Ministère (publiée ci-dessous en intégralité) en espérant que les dispositions du sommet du G20 sur les paradis fiscaux lui permettront de trouver auprès de ses interlocuteurs une oreille plus attentive.

 Emmanuel FRUCHARD 

 

 

 

 

Conseiller municipal

78100 SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

 

Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé, de la Jeunesse,des Sports et de la Vie associative

24 avril 2009

Objet : Lettre ouverte sur le débat autour des paradis fiscaux (2)

« Les dirigeants du monde devront dire s’ils sont pour ou contre les paradis fiscaux. Il n’y a pas trois solutions, il y en a deux. » N. Sarkozy, avril 2009

 

 Madame la Ministre,

Quelques semaines à peine après le G20, votre arbitrage en faveur des sportifs français évadés fiscaux vers un pays de la liste grise de l’OCDE va à l’encontre des toutes récentes déclarations de Nicolas Sarkozy. Fin mars 2009 je vous interrogeais sous la forme d’une lettre ouverte sur le thème de la résidence fiscale des sportifs français, et en particulier de la plupart des joueurs de l’équipe de France de Coupe Davis, évadés fiscaux en Suisse.

Cette lettre a été lue par plus de 22 500 personnes sur le site de rue89 et plébiscitée à une écrasante majorité des votes et des commentaires. Votre réponse laconique montre que rien n’a changé depuis la position de votre ministère que j’avais contacté pendant le gouvernement de D. de Villepin (…)C’était déjà presque mot pour mot la réponse de J. F. Lamour, votre prédécesseur au ministère. Ma lettre rappelait pourtant que cet argument n’est pas fondé puisque les fédérations sportives n’exercent leur rôle de sélection que « par délégation » du Ministre. Votre ministère a d’ailleurs utilisé son pouvoir d’encadrement des fédérations chaque fois qu’il le souhaitait, par exemple sur le thème du dopage.

 Si vous confirmiez cette position vous montreriez sur cet exemple symbolique que le gouvernement auquel vous appartenez n’a pas l’intention de passer de la parole aux actes contre l’évasion fiscale, même quand elle est organisée par des pays pointés comme paradis fiscaux par l’OCDE. Je vous invite, Mme la Ministre, à réévaluer votre réponse à la lumière de ces précisions, et à envisager une rupture par rapport aux années 2002-2007.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’assurance de ma haute considération.

Emmanuel Fruchard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis aux lolitas: Lollipops arrive à SGEL en mai 2009

leave a comment »

Chaque année, Lollipops ouvre 3 à 5 boutiques en France, se vante l’enseigne de prêt-à-porter. Lolitas saint-germanoises, réjouissez-vous: Saint-Germain-en-Laye  fait partie de la prochaine cuvée. La marque de Marjorie Mathieu (voir ici une interview par le Journal des Femmes) et Yann Ducarouge a annoncé aujourd’hui l’ouverture d’un magasin pour mai 2009 dans votre ville préférée.

Lollipops, la marque des lolitas, arrivera à Saint-Germain courant mai 2009

Lollipops, la marque des lolitas, arrivera à Saint-Germain courant mai 2009

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Lollipops, c’est la marque des « jeunes citadines branchées ». Sacs, petite maroquinerie, chaussures, ceintures, chapeaux, bijoux, porte-clés, étui I-pod, sacs de voyage… les fashionistas saint-germanoises auront une raison supplémentaires pour ne pas refaire leur garde-robe à Paris.

Créée en 1998, Lollipops est présente dans plus de 20 pays avec 90 magasins sous enseigne (dont 21 en France). En 2008, son volume d’affaires atteignait 12,7 M€ (contre 11,2 M€ en 2007).

URGENT: « Une forte odeur de gaz » dans le Château

leave a comment »

Une fuite de gaz se serait déclarée aujourd’hui vers 15h à proximité du Musée des Antiquités Nationales, causant l’évacuation des employés et l’intervention des pompiers. La cause de cette fuite supposée était indéterminée à l’heure de la publication de ce post.

« Nous avons ressenti une forte odeur de gaz. C’est venu très rapidement. D’un seul coup « , raconte une employée du Musée, attendant la fin de l’épisode avec une cinquantaine de personnes, dont de simples passants, à l’entrée du RER côté Hôtel de Ville. « Nous avons donc évacué le Château et nous attendons. Nous ne savons pas combien de temps cela va durer. »

Le Château ne serait pas le seul bâtiment affecté par cette fuite supposée. En effet, des usagers du RER aurait également senti une forte odeur de gaz dans la station. 

A 15h20, deux camions de pompiers étaient sur place. Un périmètre de sécurité s’étendant du coin Sud Ouest du Château à la rue de la Surintendance a été dressé. La circulation n’est pas affectée par l’incident mais l’entrée à la station de RER côté Château est inaccessible jusqu’à nouvel ordre.

Written by buisson28

avril 22, 2009 at 14:20

Signé « Dallier »

leave a comment »

Le  Salon d’Art, dont la 3ème edition se déroule jusqu’au 26 avril au Manège Royal, taille une fois de plus la part belle aux amateurs et semi-pros yvelinois. Parmi eux, le céramiste saint-germanois Jacques Dallier. Rencontre.

Jacques Dallier, céramiste saint-germanois

Jacques Dallier, céramiste amateur

Jacques Dallier nous fait pénétrer dans une salle exigüe, dans un coin de sa cave, loin des regards. Bienvenue dans son atelier. C’est là, dans cette salle baignée dans l’obscurité, que le Saint-germanois se livre plusieurs heures par semaine à sa passion: la céramique. Sur les étagères, aux côtés de la fameuse tournette du potier, s’étalent des morceaux de céramique et des outils en pagaille. Au centre de la salle se dresse sa table de travail où on l’imagine aisément façonner ses objets, avant de les »biscuiter » à près de 1 000 degrés dans un four aux allures de coffre-fort.

Deux de ses travaux, sélectionnés par un jury de professionnels présidé cette année par le peintre polonais Ladislas Kijno, seront exposés jusqu’au 26 avril, au 3ème Salon d’Art de Saint-Germain-en-Laye au Manège Royal.

Dans ce salon traditionnellement dominé par la peinture et la sculpture, il est l’un des seuls représentants de la céramique locale. Un constat qu’il regrette à demi-mots: « Certains pensent que la céramique n’a pas les lettres de noblesse de la sculpture ou de la peinture, souligne-t-il. Les céramistes sont considérés comme des artisans et non comme des artistes. Du coup, ils se retiennent de participer à ce genre d’événements. »

Lui n’a pas hésité.

Jacques Dallier, ingénieur des Arts et Métiers à la retraite,  a toujours eu la fibre artistique. Amateur de dessin, il s’intéresse à la céramique pour la technique délicate qu’elle exige. Il y a  dix ans, il s’inscrit aux cours d’initiation à la poterie offerts à La Clef, mais rapidement, il veut s’en mettre plus sous la main. Il part travailler la terre avec des céramistes de haut-vol établis a Chatou, Rueil et Paris. Il s’attaque à différents types d’objets:  un bol par ci, un vase par là, avec pourquoi pas pour objectif de parvenir un jour à produire la redoutable cafetière, la pièce la plus difficile à exécuter pour un céramiste.

Pour cet amateur, tous les moyens sont bons pour exister à côté des pros: participer à des marchés pour vendre ses œuvres ou s’associer à des partenaires pour monter des expos dans des locaux bon marché en région parisienne… « Il y a une envie de montrer ce que l’on fait. On ne s’imagine pas à quel point il est difficile de produire une œuvre de céramique. D’autant que personne ne voit comment je travaille, » souligne-t-il.

L’an dernier, les quelques 3 000 visiteurs du Salon d’Art avaient déjà pu admirer des pièces signées « Dallier ». Pas mal dans une ville où les céramistes ne disposent pas de tribune permanente.

Le Salon d’Art de Saint-Germain-en-Laye:

Du mercredi au dimanche de 11h à 19h – Manège Royal, place royale, 78100 SaintGermain-en-Laye – Renseignements : 01.30.87.20.00

Written by buisson28

avril 16, 2009 at 09:39

Vacances de Printemps: que faire de vos enfants à SGEL?

leave a comment »

Stages en cascade, activités nombreuses pour petits et grands… Une fois de plus, de nombreux établissements culturels et artistiques saint-germanois vous ouvrent leurs portes pour des vacances de Printemps placées sous le signe de la création et de l’éveil. Petit panorama.

ev013-058

  • La Clef (46 rue de Mareil – 01 39 21 54 90 – contact@laclef.asso.fr) propose du 14 au 17 avril aux enfants de 5 à 12 ans une initiation au théâtre  à travers des jeux et des exercices d’improvisation. Passionné par la colle préhistorique? Curieux de la fabrication des premières maison? Si vous vous posez ces questions et que vous avez entre 8 et 12 ans, l’association Archéolithe vous propose, du 14 au 17 avril, en partenariat avec la Clef, de vous familiariser avec les gestes et techniques de nos lointains ancêtres: les hommes préhistoriques. Le stage aura lieu à l’ancienne Bibliothèque Henri IV. Tarifs, modalités d’inscription et horaires de toutes ces activités ici
  • Le Musée Maurice Denis (2 bis, rue Maurice Denis – 01 39 73 99 85 et 01 39 73 77 87) offre de nombreux mini-stages à relativement bas prix pendant les vacances. Du 15 au 24 avril, l’atelier « Arbre à croquer » propose aux familles participantes de redécouvrir les arbres immortalisés par Maurice Denis dans ses peintures (sur réservation – 6 euros la séance). Trois après-midi d’ateliers d’arts plastiques seront par ailleurs consacrés à l’apprentissage de différentes techniques de dessin et de volume. Ces ateliers sont réservés aux enfants de plus de 6 ans (sur réservation – forfait de 18 euros pour 3 séances). Enfin, un mini-stage de gravure est également possible pour les adultes et les jeunes à partir de 12 ans. Guidés par des professionnels, les participants vont concevoir et exécuter des estampes, inspirées d’œuvres du musée (sur réservation – forfait de 18 euros pour 3 séances). Pour les dates exactes, contacter le Musée.
  • Le Musée d’Archéologie Nationale (01 39 10 13 00) propose du 20 au 24 avril à 14h30 un « Parcours Mon Petit Musée » pour les enfants âgés de 8 à 12 ans, en plus de visites d’une heure, en famille, consacrées à différents thèmes. Le Musée proposera également de nombreux ateliers pour enfants portant sur la Préhsitoire (« peindre comme les hommes préhistoriques », « les fouilles préhistoriques »…) ainsi que de nombreuses visites d’exploration riches en informations. Pour plus d’informations sur les horaires et tarifs de tout ces événements, cliquez ici

Pour plus d’activités, rendez-vous sur le site de la Mairie

« Cas Kezman »: l’interview qui fait grincer

with one comment

Kezman periste dans une interview à dire que tout le monde se trompe sur son sort

Kezman persiste à dire que tout le monde se trompe sur son sort

Mateja Kezman aura été inexistant hier soir au Parc, contre l’adversaire du soir, le Dymamo Kiev. Entré à la 63eme minute en lieu et place de Luyindula, le Serbe s’est une fois de plus illustré par son incapacité à faire la différence dans un matche à enjeu puisqu’il s’agissait du quart de finale aller de la Coupe UEFA. A part une tête timide au dessus du but ukrainien à la 64eme, l’attaquant ne s’est procuré aucune occasion sérieuse.

Sa contre-performance d’hier soir fait suite à une interview au vitriol accordée au magazine « Aujourd’hui Sport » et reprise par le site internet « All PSG ».

Dans l’interview, publiée le 1er avril, Kezman ne manque pas de se jeter des fleurs (il faut bien que quelqu’un le fasse) au risque de provoquer quelques sourires.

Petite sélection:

Il revient, dans une entame soft, sur son transfert:

Et j’adorais ce club (le PSG, NDLR), son maillot, les grands joueurs qui y ont évolué : Rai, Ronaldinho… Et Charles (Villeneuve) me voulait vraiment. Mais c’est moi qui ai fait le plus d’efforts pour venir. Je me suis battu avec Fenerbahçe. J’ai accepté de beaucoup baisser mon salaire pour essayer de rendre les fans heureux.

Les gueux du PSG salueront son geste. « Le Parisien », en révélant le mois dernier le salaire des joueurs, indiquait que le Grand Seigneur touchait 250 000 bruts par mois, soit le 3eme salaire du club.

Kezman, 3eme salaire du club

Kezman, 3eme salaire du club (Le Parisien)

Évoquant les critiques dont il fait l’objet, le mal-aimé commence à se lâcher. Un tacle en bonne et due forme:

J’accepte toutes les critiques quand on me laisse jouer. Là, je ne les accepte pas. Même Kaka ou Messi, dans ma position, n’auraient pas fait mieux.

Enfin, qui a dit que Kezman n’avait aucun objectif? L’attaquant, qui restera à Paris la saison prochaine, met les choses au clair:

Je peux même finir cette année en beauté en étant décisif en L1 ou en UEFA. J’espère exploser l’an prochain et devenir le meilleur transfert du club en 2009-10.

Il ajoute une couche:

Partout où je suis passé, les supporters me respectaient toujours beaucoup. Aujourd’hui encore, au Partizan Belgrade, ils chantent mon nom. Au PSV, il y a une pièce à mon nom.

Au PSV, on le surnommait « Batman ». Au PSG, ca risque bien d’etre le « Joker ». Et oui, « ici c’est Paris ».

Written by buisson28

avril 10, 2009 at 12:35

Publié dans Sports Bar, Uncategorized

Facebook: l’ami des agences immobilières?

leave a comment »

 

Une agence immobilière saint-germanoise débarque sur Facebook en espérant transformer ses « friends » en clients.

Amélie Barbieri, directrice de l'Agence de Saint-Germain-en-Laye

Amélie Barbieri, directrice de l'Agence de Saint-Germain-en-Laye

Chers utilisateurs saint-germanois de Facebook, vous comptez désormais parmi vos amis potentiels… une agence immobilière. En janvier dernier, Amélie Barbieri, la jeune et souriante directrice de l’Agence de Saint-Germain(24 rue du Vieil- Abreuvoir – 01 39 21 99 80), décidait de créer une page Facebook pour son établissement. Une idée inspirée d’une agence immoblière parisienne. « Je me suis dit que ce n’était pas bête, explique Amélie Barbieri. L’idée était de créer un groupe sur Facebook avec des albums comprenant des infos et des photos pour chaque appartement. »

L'Agence de Saint-Germain (24 rue du Vieil-Abreuvoir)

L'Agence de Saint-Germain (crédit: Amélie Barbieri)

L’usage de réseaux sociaux comme MySpace ou Facebook n’est pourtant pas très répandu dans le monde de l’immobilier. L’an dernier, la création de Keltoa, « le Facebook de l’immobilier », avait été présenté comme une première tentative de mettre en relation, à travers un réseau social, agences et locataires ou acheteurs.

La plupart des agences ne savent pas ce qu’est Facebook

 

Depuis son ouverture en octobre 2008, L’Agence de Saint-Germain cherche à se distinguer de noms plus établis de l’immobilier local en s’adressant à une clientèle jeune. Facebook apparaissait donc comme une arme de choix pour toucher étudiants et jeunes actifs. « La plupart des agences ne savent ce qu’est Facebook. Cela s’explique par le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de jeunes dans les agences immobilières et qu’elles s’adressent pour la plupart à une clientèle plus âgée, » souligne Amélie Barbieri. 

Au 30 mars, l’Agence comptait 122 « amis » virtuels qui se transformeront peut-être un jour en clients.

Written by buisson28

avril 1, 2009 at 07:39