Saint-Germain-en-Live

Infos hyper-locales sur Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Posts Tagged ‘saint-germain-en-laye

L’Estival 2009: demandez le programme!

leave a comment »

Rendez-vous des musiques du monde entier, l’Estival revient pour sa 22ème édition, qui se déroulera du 25 septembre au 10 octobre en partenariat avec la Fête des Loges.

Les organisateurs ont levé la semaine dernière le voile sur la programmation du « festival des musiques ». Au programme: des artistes confirmés comme Michel Fugain, Julien Doré, Manu Dibango ou encore Eliades Ochoa (voir la vidéo), l’un des plus grands défenseurs de la musique traditionnelle cubaine. Sans oublier de jeunes talents et des voix colorées venues d’ailleurs à découvrir et à consommer sans modération: Alain Schneider, Mossu T, Clarika et Dany Doriz pour ne citer qu’eux investiront les salles de spectacles saint-germanoises et vésigondines (du Vésinet idiot!)

L'affiche de l'Estival 2009

L'affiche de l'Estival 2009

A noter aussi: la tenue d’un Estiv’ Enfant pour les plus petits et de diverses expositions de peintures et de sculptures en marge du festival, dont un numéro toujours impressionnant de « live painting » – « peinture en direct » en bon français.

Comme chaque année, les bénéfices seront reversés à une association humanitaire sélectionnée par 160 bénévoles.

Pour le programme complet, cliquez ici

Publicités

Written by buisson28

juin 17, 2009 at 14:55

« Une oeuvre, une vitrine »: quand l’art rencontre l’entreprise à Saint-Germain-en-Laye

leave a comment »

« Une oeuvre, une vitrine » a démarré! Du 12 au 20 juin, douze artistes locaux exposent leurs oeuvres dans différents magasins des rues des Coches et du Vieil Abreuvoir. Rencontre avec Cécile Veaute, Président et fondatrice de l’association Artemco, à l’origine de cette manifestation inédite à Saint-Germain.

Saint-Germain-en-Live: Comment vous est venue l’idée d' »une oeuvre, une vitrine »?

Cécile Veaute: L’idée m’est venue du Carré Rive Gauche (association regroupant quelques 120 antiquaires, NDLR) à Paris. Chaque année, les antiquaires de l’association exposent des oeuvres exceptionnelles. Je voulais exposer les douze artistes d’Artemco en impliquant les commerçants locaux. Car les mondes de l’art et de l’entreprise sont très différents. Même s’ils ont besoin l’un de l’autre, ils ne se mélangent pas. Pour ma part, en tant que vendeuse trois jours par semaine et pastelliste-sculpteur le reste du temps, je fréquente ces deux mondes.

Cécile Veaute, Présidente et fondatrice d'Artemco, veut rapprocher les artistes et les commerçants locaux

Cécile Veaute, Présidente et fondatrice d'Artemco, veut rapprocher les artistes et les commerçants locaux

SGEL: Quel est votre objetif à travers cette manifestation?

CV: Déjà de faire connaitre les artistes.  Ce sont tous des artistes professionnels saint-germanois à la retraite, quasiment à la retraite ou vivant de l’art depuis plusieurs années maintenant. Puis, je voulais faire en sorte qu’il y ait un lien entre commercants et artistes, pour susciter une approche différente de la part du public. Car dire qu’un artiste expose, c’est bien, mais les gens rentrent rarement dans une galerie ou vont rarement voir des évènements artistiques. Avec « une oeuvre, une vitrine », ils pourront admirer une oeuvre d’art en entrant chez leur commerçant (…)

SGEL: Ca a été facile de convaincre les commerces locaux?

CV: Ca a été facile car je l’ai amené d’une façon positive. Je leur ai dit que c’était une aventure; qu’au mois de juin, ça pouvait booster le commerce (…) J’ai essayé d’adapter le choix de l’oeuvre au commerce. Par exemple, j’ai mis l’oeuvre d’un artiste-dessinateur qui a beaucoup travaillé sur le jazz chez le marchand de piano Daudé (11, Rue du Vieil Abreuvoir 01 39 73 54 91‎). La seule chose que j’ai demandée aux artistes dans le cadre de cet évenement, c’est de présenter une oeuvre de qualité, quelque chose de novateur (…) C’est une première mais je sais que ça va très bien se passer.

SGEL: Investir les commerces, c’est une manière de trouver de nouveaux espaces d’expression artistique dans la ville?

CV: Quand j’ai fondé Artemco il y a trois ans, j’ai voulu booster le monde de l’art à Saint-Germain. Les artistes ici n’ont pas beaucoup de possiblités d’exposition, alors que nous disposons d’endroits superbes, comme le Manège Royal. Mais on a des préjugés envers les artistes (…) En France,  tout est cloisonné. Je connais des artistes de grande qualité qui ne sont pas soutenus par le monde de l’entreprise. C’est dommage.

SGEL: Pensez-vous déjà aux prochaines éditions d' »une oeuvre, une vitrine »?

Oui.  J’aimerais que la manifestation soit plus étendue dans la ville et probablement  réalisée avec davantage d’artistes. Mais j’ai déjà de très bons artistes (…) Je préfère avoir un nombre limité d’artistes mais qu’ils soient de qualité.

Pour plus d’informations sur l’évènement et sur l’actualité d’Artemco, visitez le site d’Artemco

Written by buisson28

juin 15, 2009 at 00:18

RER A: un train sur dix

leave a comment »

Usagers du RER, il faudra prendre votre mal en patience en ce lundi. Seul un RER sur dix circulait ce matin entre Saint-Germain-en-Laye et Boissy Saint-Léger / Marne la Vallée Chessy en raison d’un conflit social qui doit se poursuivre jusqu’à demain mardi 6h30.

RER%20A

Sur son site, la RATP indique que l’interconnexion avec la SNCF est suspendue à Nanterre-Préfecture. La RATP assure renforçer simultanément le trafic sur les lignes 1, 6 et 14 du métro parisien. Le trafic est normal sur le reste du réseau.

Les syndicats CGT, CFDT, FO, Sud et Indépendants protestent contre la mise en cause du conducteur d’une rame à la suite d’un arrêt entre deux gares le 25 mai, qui avait entraîné la descente des passagers sur les voies.

Pour tout renseignement, la RATP a mis en place un numéro de téléphone: 0800 15 11 11

Written by buisson28

juin 8, 2009 at 08:11

Publié dans En live, Transports

Tagged with , ,

PSG: Après la saison, l’attaque…

with one comment

Auteur d’un débordement inadmissible, Rothen est à son tour fauché par Bazin.

Au PSG, çela devient une habitude: on passe davantage à l’offensive  après la saison que pendant. Le Président du PSG a réagi hier sur le site PSG.fr aux tacles vissés de Jérôme Rothen contre certains cadres de l’équipe, après le match nul (0-0) concédé au Parc des Princes contre Monaco, synonyme de non-qualification pour l’Europa League.

Sébastien Bazin l’a rappelé, sans langue de bois:

Les propos de Jérôme Rothen dans la presse ce matin sont juste intolérables. On convoquera Jérôme pour qu’il vienne s’expliquer avec les dirigeants du club et regarder quelles suites on va donner. Les joueurs ont des devoirs, des obligations, mais surtout beaucoup d’avantages. Donc qu’ils ne profitent pas uniquement des avantages.

Et d’ajouter:

Les joueurs ont un contrat. Jérôme connaît son contrat, dans lequel il y a un certain nombre d’obligations. Nous allons les lui rappeler. Les joueurs doivent un certain nombre d’années au club, qui au même titre leur doit un certain nombre d’années de salaires. S’ils oublient cette réciprocité, ils se trompent d’interlocuteur. Je ferai ce qu’il faut pour que les joueurs respectent leur contrat.

Jérôme Rothen et le Président Bazin, dans les vestiaires, quand tout allait bien (crédit: C. Gazelles/PSG)
Jérôme Rothen et le Président Bazin, dans les vestiaires, quand tout allait bien (crédit: C. Gavelle/PSG)

Dans le journal l’Equipe du 1er juin, l’attaquant du PSG avait tiré à boulets rouges sur Alain Roche, responsable de la cellule de recrutement du club parisien, qui « aurait passé son temps à (le) fracasser »: Il m’a critiqué auprès de l’entraîneur, puis auprès des dirigeants et des actionnaires, et même dans les loges du Parc. »

Tacle également pour le Président Bazin: « J’ai senti un changement de comportement. Aujourd’hui, c’est à peine s’il me dit bonjour, » indique le joueur, qui était décidémment en pleine forme ce jour-là.

Et de finir en beauté:

Un président qui admet ne rien connaître au foot, un directeur général (Philippe Boindrieux), qui se vante de ne rien y connaître, et un futur directeur sportif (Alain Roche) qui passe entre les gouttes depuis six ans alors qu’il est loin de n’avoir fait que du bon boulot.

Quelle inspiration!

Rappelons que le contrat de Jérôme Rothen, 31 ans, court jusqu’en juin 2011. Pourra-t-il tenir sa langue jusque là? Rien n’est moins sûr. D’ailleurs, il semblerait qu’il n’en ait nullement l’intention. Dans un ultime débordement, il se dit contraint au départ:

Mon départ est inéluctable. On m’oblige à partir. Moi, je pensais vraiment terminer ma carrière à Paris. J’ai refusé une offre de Lyon pour prolonger ici. J’aime ce club, je l’ai dans la peau. Mais avec de tels dirigeants, je ne peux pas rester.

Pour une fois, il risque bien d’atteindre son but.

Written by buisson28

juin 2, 2009 at 08:18

Le bus Libertas fait escale à SGEL

with 3 comments

Le bus de la liste Libertas, flanqué des visages souriants de ses leaders Frédéric Nihous (Chasse, Pêche, Nature et Traditions) et Philippe de Villiers (Mouvement pour la France), a fait escale à Saint-Germain dimanche, refermant son tour de France en vue des européennes des 6 et 7 juin prochains. Terminer par Saint-Germain? Il n’y a pas à dire, même à Libertas, on du goût: on garde le meilleur pour la fin.

Mais à mon grand regret, le défenseur des chasseurs et le chef de file souverainiste n’étaient pas dans le bus climatisé. Pour représenter la liste, qui plafonne à 5% des intentions de votes, seuls quelques sombres candidats pour l’Ile-de-France et de jeunes militants aux couleurs du mouvement, occupés à se griller une clope,  avaient fait le déplacement. Les pauvres bougres, qui ont dû affronter le soleil de plomb et – disons-le – l’indifférence des Saint Germanois pour l’Europe des Etats en ce beau dimanche de mai, sont repartis vers 18h30, après une heure place du Chateau.

photo

Une réunion publique avec Jérôme Rivière (tête de liste en Ile-de-France) et Frédéric Nihous est prévue le 28 mai à Versailles.

Written by buisson28

mai 25, 2009 at 10:49

« La solitude n’a pas disparu de Saint-Germain-en-Laye »

leave a comment »

Les aides ponctuelles d’Eglise en ville reprennent. Lentement.

Loneliness by jutax.

Il n’y a pas que dans le foot que les reprises sont difficiles à Saint-Germain-en-Laye. Resuscitées par Eglise en ville, le service des paroisses de SGEL proposant des activités et des offres d’entraide pour développer les rencontres, les « aides ponctuelles d’Eglise » ont du mal à décoller. Seule une demande a été formulée depuis leur reprise le mois dernier. Saleté d’auto-censure: « Il y a une peur de déranger, » analyse le responsable d’Eglise en ville. « Donc les personnes seules ne se manifestent pas. »

Assurées par une armée de bénévoles qui quadrillent la ville, ces aides visent à offrir un dépannage ponctuel et gratuit aux personnes seules et/ou fragiles: ramassage du courrier, courses, réparations, visites… Bref, des coups de pouce solidaires, ni plus ni moins. « Nous ne voulons pas remplacer le plombier ou l’électricien, » précise-t-on a Eglise en ville. « Un jour, une personne nous a demandé de refaire son système électrique. Nous avons refusé. » Au risque de plombier l’ambiance…

Les aides ponctuelles ont connu à leur création il y a six ans un départ en trombe. « Nous avions 15-20 demandes par mois et nous aidions à  peu près 150 personnes, essentiellement des retraités, » se souvient un autre responsable.

Mais l’an dernier, l’euphorie retombe, et les aides sont suspendues. Jusqu’au mois dernier, lorsque la paroisse croit dénoter un frémissement. 

La reprise timide d’avril veut-elle tout simplement dire que la solitude a disparu de notre ville préférée? « Niet » s’empressent de préciser Eglise en ville, citant notamment l’importante population de veuves à Saint-Germain. « Il est très difficile de  faire sortir les personnes seules de leur solitude. Aujourd’hui, il faut dire qu’on est débordé, on n’ose pas dire qu’on est seul… C’est ça le style de la société, » analyse le responsable d’Eglise en ville.

Espérons que ce post leur apportera une aide plus que ponctuelle.

Rectificatif: Eglise en ville précise qu’elle n’a pas aidé 150 personnes contrairement à ce qui a été indiqué dans le post. 150 est en réalité le nombre approx. d’aidants que comptait Eglise en ville au lancement de ses aides ponctuelles.

Pour bénéficier d’une aide ponctuelle ou devenir volontaire: 01 34 51 99 11 (standard des paroisses) ou Cour du presbytère, à gauche de l’église

Rappel: Eglise en ville souhaite promouvoir la Fête des Voisins en organisant un dîner-buffet convivial dans la cour du Presbytère, le mardi 26 mai à partir de 19h30. Merci d’apporter votre contribution pour garnir le buffet.

Written by buisson28

mai 16, 2009 at 23:56

Revue de Presse: « Le centre-ville privé de jets d’eau »

leave a comment »

00744700-photo-logo-du-parisien-aujourd-hui-en-franceQui se souvient de la dernière fois qu’il a vu fonctionner la fontaine de la Place du Marché? C’était, en tout cas, avant le 15 janvier 2009, date à laquelle un vilain poids lourd a roulé sur l’installation. Le contribuable, qui a déboursé 600 000 euros pour ces jets d’eau, aurait pu le prendre comme une douche froide.

Le Parisien du 8 mai indique qu’un expert s’est penché sur le sujet afin d’évaluer le montant des réparations.

Autrefois un symbole de l’embellissement de la Place du Marché, le patient gît inanimé sous un film de plastique noir, flanqué de barrières de sécurité.

L’eau devrait revenir le 19 juin, indique-t-on à la Mairie. Gare à ne pas se mouiller.

Written by buisson28

mai 10, 2009 at 13:47