Saint-Germain-en-Live

Infos hyper-locales sur Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Prêt-à-porter féminin: Fashion Bel Air arrive à Saint-Germain

leave a comment »

Je croyais que le marché du prêt-à-porter féminin était archi-saturé à Saint-Germain. Certains pensent le contraire. La marque parisienne Fashion Bel Air a annoncé la semaine dernière, dans un communiqué repris par divers sites d’information financière, l’ouverture d’une boutique « idéalement située au coeur de Saint Germain-En-Laye à proximité du château (franchement, qu’est ce qui n’est pas à proximité du Château à St Ger, ndlr). »

Le communiqué ne précise pas la date d’ouverture de cette nouvelle implantation, qui serait la 6ème depuis le début de l’année pour la marque.

Créée il y a 25 ans, Fashion Bel Air dispose aujourd’hui d’un réseau de 35 points de vente à Paris et en province, Londres, Casablanca et Koweït City. A croire qu’il ne leur manquait plus que Saint-Germain-en-Laye pour garnir leur tableau de chasse.7075_logo_bel-air

La marque a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires de 14,9 millions d’euros.


Written by buisson28

juin 25, 2009 at 07:00

Ouverture des bars: un débitant de boissons saint-germanois veut mettre les pendules à l’heure

leave a comment »

 Un débitant de boissons saint-germanois lance une pétition contre un nouvel arrêté municipal restreignant les horaires d’ouverture des établissements débits de boissons à consommer sur place.

 Le couperet est tombé le 22 mai dernier pour les débitants de boissons saint-germanois. C’est à cette date qu’un nouvel arrêté municipal relatif aux heures d’ouverture et de fermeture des débits de boissons locaux est entré en vigueur. L’arrêté en question fixe à 1 h du matin la fermeture des établissements débits saint-germanois – à l’exception des jours de fête – annulant ainsi un arrêté préfectoral de décembre 2008 jugé plus favorable par les débitants car il autorisait les bars à fermer leurs portes à 2 h du matin. Du coup, ça gronde derrière les comptoirs. « Fermer à 1 h ne change absolument rien: le problème de l’alcoolisme des jeunes n’est pas résolu. Ils acheteront des packs de bière et iront boire chez eux ou dans la rue « , affirme Arnaud Bertrand, propriétaire de Kas’Bar, le bar à tapas/ restaurant/ karaoké de la rue Alexandre Dumas (1bis rue Alexandre Dumas, 01 39 21 03 88),  dit-il, « l’arrêté nous pénalise mais n’arrange rien. »

La réglementation relative aux horaires d’ouverture est relativement stricte dans notre ville  préférée par rapport à d’autres communes yvelinoises. Avant ce nouvel arrêté, la municipalité, soucieuse d’éviter les plaintes de tapage nocturne et autres problèmes liées à des soirées un peu trop arrosées, conditionnait déjà à une autorisation en mairie l’ouverture après 1h du matin des débits de boissons à consommer sur place (bars, restos…). L’arrêté préfectoral de décembre 2008, entré en vigueur en mars 2009, mettait un terme à cette situation en autorisant tous les établissements à rester ouvert de 5 à 2 h du matin. Mais la joie des débitants n’est que de courte durée. En mai dernier, l’arrêté municipal tombe donc: désormais tous les établissements sans exception devront fermer boutique à 1 h du matin. La fête est finie.

Arnaud Bertrand, patron de Kas'Bar, lance une pétition pour que les débits de boissons saint-germanois restent ouverts jusqu'à 2h du matin

Arnaud Bertrand, patron de Kas'Bar, lance une pétition pour que les débits de boissons saint-germanois restent ouverts jusqu'à 2h du matin

Pour Arnaud Bertrand, arrivé à Saint-Germain-en-Laye il y a trois ans et demi pour ouvrir Kas’Bar, c’est la goutte de Kro qui fait déborder la pinte. Le mois dernier, il  décide de lancer une pétition appelant le Maire de Saint-Germain-en-Laye Emmanuel Lamy à proceder à l’abrogation du vilain arrêté. 

Pour que Saint Germain-en-Laye reste un lieu de vie et ne devienne pas une cité-dortoir, nous vous demandons de ne pas prendre d’arrêté municipal restreignant davantage l’horaire de fermeture des débits de boissons saint-germanois », pouvait-on lire sur le document, publié sur le site de pétitions Mesopinions.com .

Car pour la patron de Kas’Bar et les autres, rester ouvert une heure supplementaire fait toute la difference, surtout en période de crise économique. « Je perds une clientèle importante en fermant à 1h (…) Ouvrir jusqu’à 2h nous apporterait 10% à 30% de chiffre d’affaire en plus sur une soirée », assure-t-il. Et de pointer une situation de « concurrence déloyale » entre les débits de boisson du département: « A Versailles, Marly, Maison-Laffite et Louveciennes, on peut rester ouvert jusqu’à deux heures du matin, souligne-t-il. C’est déjà difficile de faire prendre conscience aux gens qu’il y a des bars qui bougent à Saint-Germain. Si en plus on dit à nos clients qu’on ferme à 1h, c’est fini. Ils iront à Maison-Laffitte. »

« Minorités tapageuses »

Ce père de famille minimise les plaintes de tapage les jugeant parfois exagérées et affirmant qu’elles peuvent être résolues par la mise aux normes des établissements (installation de murs anti-bruit par exemple) ou encore l’adoption d’une charte de bonne conduite visant à limiter les troubles à la tranquilité publique pouvant naître dans l’enceinte des bars.

L'arrêté municipal rélglementant l'heure d'ouverture et de fermeture des débits de boissons à consommer sur place

L'arrêté municipal réglementant l'heure d'ouverture et de fermeture des débits de boissons à consommer sur place

 

Arnaud Bertrand se défend de vouloir aller à la confrontation avec la Mairie et assure vouloir agir pour « fortifier encore le tissu économique de la ville, et sa qualité de vie »: « Notre démarche ne sera pas aggressive. Nous ne voulons absolument pas taper sur le Maire et les élus. Nous voulons montrer qu’il y a des minorités tapageuses qui sont toujours les mêmes, qui gueulent quand on fait quoi que ce soit (…) J’ai envie de faire entendre les patrons de bars, les habitants de saint-germain qui veulent que nous restions ouverts plus longtemps, et les habitants des communes voisines qui viennent à Saint-Germain le soir ».

Au 17 juin, il pouvait s’enorgueillir d’avoir recueilli quelques 150 signatures, des clients mais aussi d’autres débitants de boissons saint-germanois. Encore trop peu, martèle-t-il. « Je veux un millier de signatures », lance-t-il, avant de se présenter devant M. le Maire. Une version papier est disponible dans les locaux de Kas’Bar.

Pour lire et signer la pétition d’Arnaud Bertrand adressée à Emmanuel Lamy, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

Européennes : Europe Ecologie fait 19% à Saint-Germain

leave a comment »

Pour ceux qui n’auraient pas vu les résultats de l’élection européenne à Saint-Germain-en-Laye, ne manquez pas de visiter la page dédiée sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Sans surprise, la liste UMP conduite par Michel Barnier et Rachida Dati arrive en tête dans notre douce contrée, suivie par la surprenante Europe Ecologie de Daniel Cohn-Bendit et l’ex juge Eva Joly – à Saint-Germain, la liste obtient un peu plus de 19% des suffrages exprimés. Le MoDem arrive lui sur la troisième marche du podium talonné par le Parti Socialiste.

A noter le fort taux d’abstention: 54,32%, soit légèrement en dessous de la moyenne nationale.

 

REA_73404_009

L’Estival 2009: demandez le programme!

leave a comment »

Rendez-vous des musiques du monde entier, l’Estival revient pour sa 22ème édition, qui se déroulera du 25 septembre au 10 octobre en partenariat avec la Fête des Loges.

Les organisateurs ont levé la semaine dernière le voile sur la programmation du « festival des musiques ». Au programme: des artistes confirmés comme Michel Fugain, Julien Doré, Manu Dibango ou encore Eliades Ochoa (voir la vidéo), l’un des plus grands défenseurs de la musique traditionnelle cubaine. Sans oublier de jeunes talents et des voix colorées venues d’ailleurs à découvrir et à consommer sans modération: Alain Schneider, Mossu T, Clarika et Dany Doriz pour ne citer qu’eux investiront les salles de spectacles saint-germanoises et vésigondines (du Vésinet idiot!)

L'affiche de l'Estival 2009

L'affiche de l'Estival 2009

A noter aussi: la tenue d’un Estiv’ Enfant pour les plus petits et de diverses expositions de peintures et de sculptures en marge du festival, dont un numéro toujours impressionnant de « live painting » – « peinture en direct » en bon français.

Comme chaque année, les bénéfices seront reversés à une association humanitaire sélectionnée par 160 bénévoles.

Pour le programme complet, cliquez ici

Written by buisson28

juin 17, 2009 at 14:55

« Une oeuvre, une vitrine »: quand l’art rencontre l’entreprise à Saint-Germain-en-Laye

leave a comment »

« Une oeuvre, une vitrine » a démarré! Du 12 au 20 juin, douze artistes locaux exposent leurs oeuvres dans différents magasins des rues des Coches et du Vieil Abreuvoir. Rencontre avec Cécile Veaute, Président et fondatrice de l’association Artemco, à l’origine de cette manifestation inédite à Saint-Germain.

Saint-Germain-en-Live: Comment vous est venue l’idée d' »une oeuvre, une vitrine »?

Cécile Veaute: L’idée m’est venue du Carré Rive Gauche (association regroupant quelques 120 antiquaires, NDLR) à Paris. Chaque année, les antiquaires de l’association exposent des oeuvres exceptionnelles. Je voulais exposer les douze artistes d’Artemco en impliquant les commerçants locaux. Car les mondes de l’art et de l’entreprise sont très différents. Même s’ils ont besoin l’un de l’autre, ils ne se mélangent pas. Pour ma part, en tant que vendeuse trois jours par semaine et pastelliste-sculpteur le reste du temps, je fréquente ces deux mondes.

Cécile Veaute, Présidente et fondatrice d'Artemco, veut rapprocher les artistes et les commerçants locaux

Cécile Veaute, Présidente et fondatrice d'Artemco, veut rapprocher les artistes et les commerçants locaux

SGEL: Quel est votre objetif à travers cette manifestation?

CV: Déjà de faire connaitre les artistes.  Ce sont tous des artistes professionnels saint-germanois à la retraite, quasiment à la retraite ou vivant de l’art depuis plusieurs années maintenant. Puis, je voulais faire en sorte qu’il y ait un lien entre commercants et artistes, pour susciter une approche différente de la part du public. Car dire qu’un artiste expose, c’est bien, mais les gens rentrent rarement dans une galerie ou vont rarement voir des évènements artistiques. Avec « une oeuvre, une vitrine », ils pourront admirer une oeuvre d’art en entrant chez leur commerçant (…)

SGEL: Ca a été facile de convaincre les commerces locaux?

CV: Ca a été facile car je l’ai amené d’une façon positive. Je leur ai dit que c’était une aventure; qu’au mois de juin, ça pouvait booster le commerce (…) J’ai essayé d’adapter le choix de l’oeuvre au commerce. Par exemple, j’ai mis l’oeuvre d’un artiste-dessinateur qui a beaucoup travaillé sur le jazz chez le marchand de piano Daudé (11, Rue du Vieil Abreuvoir 01 39 73 54 91‎). La seule chose que j’ai demandée aux artistes dans le cadre de cet évenement, c’est de présenter une oeuvre de qualité, quelque chose de novateur (…) C’est une première mais je sais que ça va très bien se passer.

SGEL: Investir les commerces, c’est une manière de trouver de nouveaux espaces d’expression artistique dans la ville?

CV: Quand j’ai fondé Artemco il y a trois ans, j’ai voulu booster le monde de l’art à Saint-Germain. Les artistes ici n’ont pas beaucoup de possiblités d’exposition, alors que nous disposons d’endroits superbes, comme le Manège Royal. Mais on a des préjugés envers les artistes (…) En France,  tout est cloisonné. Je connais des artistes de grande qualité qui ne sont pas soutenus par le monde de l’entreprise. C’est dommage.

SGEL: Pensez-vous déjà aux prochaines éditions d' »une oeuvre, une vitrine »?

Oui.  J’aimerais que la manifestation soit plus étendue dans la ville et probablement  réalisée avec davantage d’artistes. Mais j’ai déjà de très bons artistes (…) Je préfère avoir un nombre limité d’artistes mais qu’ils soient de qualité.

Pour plus d’informations sur l’évènement et sur l’actualité d’Artemco, visitez le site d’Artemco

Written by buisson28

juin 15, 2009 at 00:18

Revue de presse: « l’affaire Morange »

leave a comment »

Le NouvelObs.fr, reprenant un scoop du site Mediapart, consacre un article à « l’affaire Morange ». Le député-maire de Chambourcy est accusé par sa femme de lui avoir fait remplir un emploi fictif d’attachée parlementaire, alors qu’elle était infirmière de nuit à la clinique Louis XIV à Saint-Germain-en-Laye.

La mascarade aurait duré 4 ans, jusqu’à ce que Morange, voyant les législatives de 2006 approcher, l’aurait licenciée. « Il fallait être irréprochable » a-t-elle indiqué lors d’une enquête préliminaire diligentée par le parquet de Versailles.

Affaire à suivre.logo_nouvel_obs

Written by buisson28

juin 14, 2009 at 10:29

RER A: un train sur dix

leave a comment »

Usagers du RER, il faudra prendre votre mal en patience en ce lundi. Seul un RER sur dix circulait ce matin entre Saint-Germain-en-Laye et Boissy Saint-Léger / Marne la Vallée Chessy en raison d’un conflit social qui doit se poursuivre jusqu’à demain mardi 6h30.

RER%20A

Sur son site, la RATP indique que l’interconnexion avec la SNCF est suspendue à Nanterre-Préfecture. La RATP assure renforçer simultanément le trafic sur les lignes 1, 6 et 14 du métro parisien. Le trafic est normal sur le reste du réseau.

Les syndicats CGT, CFDT, FO, Sud et Indépendants protestent contre la mise en cause du conducteur d’une rame à la suite d’un arrêt entre deux gares le 25 mai, qui avait entraîné la descente des passagers sur les voies.

Pour tout renseignement, la RATP a mis en place un numéro de téléphone: 0800 15 11 11

Written by buisson28

juin 8, 2009 at 08:11

Publié dans En live, Transports

Tagged with , ,